Pour faire face aux pratiques frauduleuses de certaines entreprises qui limitent volontairement la durée de vie de leurs produits électriques et électroniques pour vendre plus, la Commission Européenne a donné mandat aux organismes de normalisation européens, de lui fournir des outils de mesure pour les produits électriques destinés à être réemployés, réparés, remis à neuf, refabriqués ou encore recyclés dans une logique d’économie circulaire.

Dix normes sont en cours d’élaboration au CEN (Comité Européen de Normalisation). En effet, la série EN 45 551/10 présentera des méthodes unifiées de calcul mais aussi d’essai et d’évaluation des aspects liés au cycle de vie d’un produit, en particulier:

  • La durée de vie moyenne d’un objet
  • La refabrication d’un produit à partir de pièces prélevées sur d’autres appareils
  • La capacité à accéder ou à retirer certaines parties d’un produit à des fins de réparation, de réutilisation ou d’amélioration
  • La part du produit qui est recyclable ou valorisable
  • La proportion de composants réutilisés
  • La part de matériaux recyclés
  • L’utilisation de matières premières critiques

A noter que dès 2020, un indice de réparabilité devrait être opposé sur les produits électriques et électroniques vendus dans le commerce dans l’esprit de l’étiquette énergie apposée sur la lave –linges et autres réfrigérateurs.

Mai 2019

Source : Enjeux Avril 2019

Etiquetage des produits électriques : De l’économie d’énergie au concept de durabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *