La dernière enquête de l’ISO sur les entreprises qui pratiquent les systèmes de management selon les normes internationales révèle qu’en 2017 :

  1. Le nombre d’entreprises certifiées selon l’ISO 9001 relative au management de la qualité a atteint le chiffre de 1 058 504 avec un recul de 4% par rapport à l’enquête précédente. Cela s’explique par le fait que plusieurs entreprises n’ont pas encore migré vers le nouveau référentiel publié en 2015. L’année 2018 étant la date limite de la transition. La région du Maghreb fait partie des pays qui n’ont pas présenté de statistiques lors de cette enquête.
  2. 362 610,   est le nombre des entreprises certifiées selon la norme           ISO 14001 de management de l’environnement avec une progression de 5%. Les données de la Tunisie n’y figurent pas non plus.
  3. La certification selon ISO 22000 de management de la sécurité des denrées alimentaires concerne 32 722 entreprises avec une évolution de 2%. La Tunisie en compte 164.  A comparer aux 86 entreprises certifiées au Maroc et aux 328 en Egypte.
  4. Avec une croissance de 7%, le nombre d’entreprises certifiées selon la norme ISO 13 485 de management de la qualité des dispositifs médicaux. Exigences à des fins réglementaires, a atteint le chiffre de 31 520. Ces entreprises peuvent être impliquées dans une ou plusieurs étapes du cycle de vie du dispositif médical incluant la conception et le développement, la production, le stockage et la distribution, l’installation ou encore des prestations associées comme le support technique.

Le tiers de ces entreprises certifiées se trouvent en Allemagne et aux USA. Viennent ensuite l’Italie, le Royaume Unis et le Japon. Le Maghreb compte 11 entreprises certifiées : 2 en Algérie, 3 au Maroc et 6 en Tunisie.

  • Le référentiel ISO 50 001 de management de l’économie d’énergie intéresse déjà 21 501 entreprises certifiées en 2017 avec une progression de 6%. L’Afrique du Nord en compte  53 : 2 en Algérie, 5 au Maroc, 6 en Tunisie et 40 entreprises en Egypte.
  • Le modèle de management de la sécurité de l’information selon            ISO 27 001, intéresse 39 501 entreprises dans le monde et connait une progression de 19%. La Chine, l’Inde, les USA sont leaders dans ce domaine. L’Afrique du Nord compte 75 entreprises certifiées : 5 en          Algérie, 30 au Maroc, 15 en Tunisie et 25 en Egypte. A titre de comparaison, le France compte 342 entreprises certifiées, la Turquie 531, l’Espagne 803 et l’Italie 958.
  • Toujours dans le domaine des technologies de l’information, la norme ISO 20 000-1 : Technologies de l’Information.Exigences du système de management du service, liftée en 2018, est suivie par 5005 entreprises dans le monde  et connait une progression de 10 %. La moitié de ces entreprises se trouve en Chine et en Inde. Avec 114 entreprises la Tchéquie se situe au même niveau que l’Allemagne 116 et l’Italie 105. La France compte uniquement 32 entreprises de service TIC certifiées alors qu’il y en a 341 au Royaume Uni. La Tunisie en compte 1, le Maroc 2 et l’Egypte 4.
  • L’enquête révèle un engouement des entreprises pour la sécurité sociétale à travers la norme ISO 22301 relative aux exigences des  systèmes de management de la continuité d’activité, élaborée en 2012. Plus que la gestion du risque qui se concentre sur des menaces et opportunités spécifiques, la continuité opérationnelle fournit un plan de reprise en toutes circonstances lorsque tout va mal et que l’entreprise connait de graves perturbations comme les séismes, ouragans, accident nucléaire, inondations.etc,

           La résilience de l’entreprise nécessite la création d’un processus continu,  dynamique et interactif pour assurer la survie et la durabilité des activités de base pour se relever après la perturbation et se projeter dans l’avenir avec de meilleurs produits et services.

En 2017, la certification concerne 4281 entreprises avec une progression de 11%. L’Asie accapare la moitié de ces entreprises certifiées avec l’Inde et le Japon en tête.

9.Les  nouveaux trends de la certification des systèmes de management qui sont à leurs débuts mais connaissent une croissance de 30% et plus, concernent d’une part,  l’ISO 39 00 1 : Systèmes de management de la sécurité routière, qui tendent à réduire les risques de décès et de blessures graves liés aux accidents de la route (620 entreprises certifiées) et d’autre part, l’ISO 28 000 : Systèmes de management de la sûreté de la chaine d’approvisionnement, qui visent de réduire les risques de voir des éléments criminels, tels que les pirates, infiltrer la chaine d’approvisionnement (494 entreprises certifiées).

L’ISO recueille ces données auprès des organismes certificateurs publics et privés, qui opèrent dans chaque pays et dont les services sont accrédités et reconnus par le Forum International d’Accréditation, IAF.

Il est toujours bon de rappeler que la certification ISO n’existe pas et qu’il est interdit d’apposer le sigle de l’ISO sur les produits ou services. L’ISO en tant qu’organisme international de normalisation, fournit les normes qui décrivent les exigences relatives aux systèmes de management, les procédures d’audit de ces systèmes ainsi que les exigences que doivent observer les organismes de certification et d’accréditation pour mener à bien leur mission.

Avril 2019

Tendances mondiales de la certification des systèmes de management

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *